jeudi 19 octobre 2017

Grand-Blottereau


Parc du Grand-Blottereau


Colline de Suncheon

Le pavillon coréen


🌳      🌳       🌳

Une promenade au Jardin des Plantes


Sous ces arbres chéris, où j’allais à mon tour
Pour cueillir, en passant, seul, un brin de verveine,
Sous ces arbres charmants où votre fraîche haleine
Disputait au printemps tous les parfums du jour ;

Des enfants étaient là qui jouaient alentour ;
Et moi, pensant à vous, j’allais traînant ma peine ;
Et si de mon chagrin vous êtes incertaine
Vous ne pouvez pas l’être au moins de mon amour.

Mais qui saura jamais le mal qui me tourmente ?
Les fleurs des bois, dit-on, jadis ont deviné !
Antilope aux yeux noirs, dis, quelle est mon amante ?

Ô lion, tu le sais, toi, mon noble enchaîné ;
Toi qui m’as vu pâlir lorsque sa main charmante
Se baissa doucement sur ton front incliné.

                                                                                                                               Alfred de Musset

🌳      🌳       🌳 

lundi 16 octobre 2017

Sakura

  Réponse devinette de jeudi:

Il s’agit d'un récipient pour boire du Maté

Boisson traditionnelle d’Amérique du sud.

Lire ici :

   
🍵       🍵       🍵       🍵 

***********************************

Kokeshi Doll



Les "Sakura" sont les cerisiers du Japon


🌸      🌸      🌸

Un matin


Dès le matin, par mes grand’routes coutumières
Qui traversent champs et vergers,
Je suis parti clair et léger,
Le corps enveloppé de vent et de lumière.

... ...

                                                                                                                   Emile Verhaeren


🌸      🌸      🌸

jeudi 12 octobre 2017

Devinette


Devinette



Qui pourra me dire quel est cet objet ?

C'est le jeux, rien à gagner !


🕯      🕯      🕯

Sonnet d’automne

Ils me disent, tes yeux, clairs comme le cristal :
  " Pour toi, bizarre amant, quel est donc mon mérite ? "
– Sois charmante et tais-toi ! Mon cœur, que tout irrite,
Excepté la candeur de l’antique animal,

Ne veut pas te montrer son secret infernal,
Berceuse dont la main aux longs sommeils m’invite,
Ni sa noire légende avec la flamme écrite.
Je hais la passion et l’esprit me fait mal !

Aimons-nous doucement. L’Amour dans sa guérite,
Ténébreux, embusqué, bande son arc fatal.
Je connais les engins de son vieil arsenal :

Crime, horreur et folie ! – Ô pâle marguerite !
Comme moi n’es-tu pas un soleil automnal,
Ô ma si blanche, ô ma si froide Marguerite ?


                                                                                 Charles Baudelaire
                                                                                                                                                Les fleurs du mal


🕯      🕯      🕯

lundi 9 octobre 2017

Art de la nature


Sur l'estran

Parfois sur l'estran le sel dessine

Que voyer vous :

Un oiseau ?


Et là:
Un chat sans doute !
Ou peut être un diablotin ?


😙     😙     😙